Lombocruralgie : Définiton et Traitement naturel pour la douleur

Lombocruralgie 

La lombocruralgie est une névralgie réunissant les symptômes de la cruralgie et de la lombalgie. La lombocruralgie est lié à la compression d’un nerf dans les vertèbres lombaires (ou inflammation). Contrairement à la cruralgie la douleur n’est pas uniquement présente dans les fesses, cuisses ou les jambes, en effet la douleur dans ce cas prend naissance dans la colonne lombaire.

 

Qu'est-ce que la lombocruralgie ?

Cette forme de névralgie est plutôt douloureuse et se manifeste dans la région lombaire (bas du dos) et irradie le long des membres inférieurs. La lombocruralgie se distingue de la sciatique par la racine nerveuse affectée, qui est différente dans les 2 cas. En effet, pour une lombosciatique, les racines nerveuses touchées correspondent aux étages vertébraux L4, L5 et S1. Dans la lombocruralgie ils s’agit des vertèbres de la région lombaires L2, L3 et L4.

La cruralgie, est une douleur aiguë causée par la compression de l’une des deux racines du nerf du fémur. Le trajet du nerf crural est donc différent du nerf en cas de sciatique : il traverse l’abdomen, le psoas, la hanche, de l’aine et descend le long de la cuisse.

Décortiquons ici le terme lombocruralgie : En médecine, le terme « longe » est utiliser pour désigner la région lombaire (dorsale basse) et le terme « crural » désigne en langage anatomique la cuisse (ou plutôt l’os fémur), pour finir, « gie » signifie la douleur.

C’est ainsi que l’on comprend mieux le terme « lombo-cruralgie », il s’agit d’une « douleur dans la région lombaire ainsi que sur le chemin du nerf crural. »

 

Les symptômes de la lombocruralgie

La lombocruralgie s’accompagne du plus connu « lumbago », dans le cas d’une activée professionnelle, un arrêt de travail est déclaré dans la majorité des cas.

Parmi les symptômes de la lombocruralgie, on distingue :

 

  • Une douleur aigüe, comme des sensations de chocs électriques, brulures dans la région lombaire, l’aine, la cuisse, ou la jambe. (Elle prend la forme d’un lumbago)
  • Des faiblesses au niveau des mouvements de la région atteinte (cuisse, genou)

D’autres troubles neurologiques et d’origine lombo-pelvienne viennent en complément de la douleur :

  • Des engourdissements au niveau de la cuisse/jambe
  • Des picotements, fourmillements dans la région concernée

On retrouve ses symptômes en grandes partie dans une seule des jambes, et dans de cas rare dans les 2 à la fois.

 

Les causes de la lombocruralgie

Ce sont généralement des troubles dans la colonne vertébrale (au niveau de la région lombaire) qui sont la cause de la lombocruralgie, généralement un phénomène de compression apparait lorsque qu’une racine nerveuse est irritée ou comprimée.

Voici les causes principales de la lombocruralgie :

 

  • L’Arthrose (lombaire)
  • La sténose (majoritairement L3 et L4)
  • La scoliose
  • La hernie discale lombaire (pincement discal)
  • La discopathie (généralement L2, L3 ou même L4)
  • Une tumeur vertébrale
  • Le spondylolisthésis
  • D’autres causes liées au poids ou à une compression du nerf crural (carences, surpoids, obésité, grossesse)

Il faut impérativement faire un test IRM ou un Scanner pour identifier la ou les causes qui sont à l’origine de la douleur ressentie.

 

Les évolutions de la lombocruralgie

C’est surtout au niveau de la fonction motrice que cela peut causer des complications, le nerf crural peut en effet causer l’atrophie du muscles quadriceps ainsi que la perte de la capacité de flexion au niveau de la hanche/genoux.

C’est donc au niveau du nerf crural (nerf, ou racine du nerf) qui est usée, comprimée ou enflammée que vont naitre les conséquences motrices de la lombocruralgie.

En fonction du niveau de la compression, ou de la localisation de celle-ci la sensibilité cutanée le long du tractus antérieur/interne de la cuisse, du mollet ou également sur la partie interne du pied peut être atténuée.

Ce sont surtout les douleurs liées à la loæmbocruralgie qui vont constituer le plus grand handicap aux activées quotidienne, que se soit personnelles ou professionnelles. Ces complications entrainent inévitablement une perte de moral chez les personnes atteinte de cruralgie et certains finissent en dépression.

 

Traitement : Comment soigner et soulager la lombocruralgie ?

L’objectif du traitement est surtout de réduire la douleur. Généralement des antidouleurs sont prescrit avec des anti-inflammatoire s’il y a une inflammation. Certains décontractant musculaire peuvent également être prescrit dans certains cas. Le repos et plus que conseillé. Si les symptômes persistent, un rhumatologue/radiologue peut vous donner une infiltration de corticoïdes. A noter que la douleur n’est soulagée ici que momentanément.

Une intervention chirurgicale est également possible dans certains cas pour soulager la douleur

Une solution plus naturelle et tout aussi efficace pour diminuer la douleur sur une base quotidienne est le tapis d’acupression, il s’agit d’un petit matelas de stimulation nerveuse conçu sur les mêmes principes que l’acupuncture et dérivée de la médecine traditionnelle chinoise. Le matelas est recouvert de milliers de petites pointes en plastique qui vont venir stimuler des milliers de points d’acupression du corps et ainsi sécréter des endorphines qui vont soulager la douleur de la névralgie, détendre les tissus, booster le système immunitaire et favoriser le flux sanguin dans la région affectée, de renforcer les muscles de la nuque et du dos ainsi que de maintenir la flexibilité de la colonne vertébrale.

Utiliser régulièrement un tapis de fleurs et une pratique qui peut être très bénéfique pour soulager vos douleurs liées à lombocruralgie, pour le mal de dos/lombaire mais également pour votre santé en général et en cas de préventions d’autres maladie.

Comment fonctionne un tapis d’acupression

Acheter un tapis d’acupression pour soulager les douleurs

 

Articles Récents